Publié le Laisser un commentaire

Drôle de printemps

Ce printemps se pare décidément d’une météo bien rocambolesque 😅

Tantôt il fait un sécheresse terrible, ensuite c’est le gel qui grille toutes les fleurs, dans la foulée c’est un vend de folie qui emporte tout et maintenant l’orage et la grêle qui viennent achever tout ça 😬

Toujours, chaque fois que c’est possible je continue de greffer, de faire des essaims, de visiter les ruches et veiller à leur bien être.

Quand on est passionné rien ne nous arrête 😉

Publié le Laisser un commentaire

Ça s’en vas et ça revient…

Ce n’est pas fait de tout petits riens, mais d’une météo en dents de scie 😑

Ici point de colza qui pousse les colonies, mais du romarin, du thym et quelques fleurs des champs, pour une récolte qui s’annonce tout de même prometteuse ☺️

La météo tantôt assez douce, tantôt glaciale gâche un peu le tableau mais la pluie arrive enfin, il était temps.Hier j’ai fait le tour des vergers et fait le constat que même ici certains de nos amis arboriculteurs, maraîchers, vignerons etc… ont tout perdu ou presque avec le dernier gel 😓

Pour nos abeilles, il n’y a plus de fleurs de pommiers ou cerisiers à se mettre sous la trompe. Les bourgeons des acacias ne sont pas en forme. Il fait trop froid pour que les aubépines donnent quoi que ce soit. En clair il vas falloir être vigilant et veiller à ce que les colonies qui n’ont pas été positionnées sur la végétation de garrigue ne manquent de rien 🤞

Côté élevage de reines, je tiens le rythme en greffant, préparant les essaims toutes les fois que cela est possible.Les premières reines 👑 naissent en couveuse et les premières introductions ont eu lieu aujourd’hui. Je dois bien avouer que je ne m’en lasse pas ☺️

A bientôt 🙏

Mathieu

Publié le Laisser un commentaire

Il court il court

Pas le furet du bois joli, mais l’apiculteur dans le Luberon 😅

Ici les ruchers proches du romarin explosent depuis un bon moment, certaines caisses ont reçue leur deuxième hausse il y une semaine déjà 🙂

En plaine c’est un peu plus cool, les pommiers ont démarrés, le cerisiers aussi. À ce sujet d’habitude je bouge un petit voyage spécifiquement sur une zone très dense en cerisiers mais pour le moment je dois différer cette transhumance faute d’une météo correcte pour la semaine à venir 🥶

Les premiers grefages ont été faits en début de semaine et pour la reprise ce n’est pas trop mal. Les caisses sont envahis de beaux mâles bien dodus, je vais pouvoir forcer le trait sur le l’élevage de reines 👑

Les colonies pour lesquelles j’étais franchement en retard m’ont fait le plaisir de se tenir tranquille malgré un stock important de miel, des couvains énormes et le manque de place.Aujourd’hui tout est réglé. Reste à cirer des cadres encore et encore. Zut je démarre et fini en chanson 😅

Allez bon courage à tous 🙏

Mathieu

Publié le Laisser un commentaire

Miellée de ronces

Le prochain voyage de ruches à destination des lavandes est bel est bien prêt 👌. Si bien qu’il a fallu que je pose des hausses avec la miellée de ronces en cours malgré ce vent 🌬️ de fou, qui souffle depuis 9 jours maintenant 😳La pluie 🌧️ à été au rendez-vous, ça se présente plutôt bien. Espérons 🤞Bonne transhumance à tous 🙏Mathieu

Publié le Laisser un commentaire

Freiner l’élevage

C’est maintenant le moment de ralentir un peu sur l’élevage de reines 👑. Certes il y a encore des mâles à venir mais bien moins nombreux. Il est temps de faire des séries plus raisonnables 😅.

La pluie 🌧️ que nous avons eu et que nous attendons encore est de bonne augure pour la miellée de lavandes🤞qui doit débuter cette fin de semaine et fin de semaine prochaine suivant les emplacements. J’ai déjà récolté et extrait la plupart des hausses de miel de fleurs sans avoir le temps de faire des photos 📷. Promis, je ferais ça pour la mise en pots 🍯, j’aurais un peu plus de temps 🤪.

Ces jours-ci il faut aussi que je distribue des cadres aux essaims, transférer les plus beaux en ruches. Faire quelques introductions et charger les caisses à destination des ruchers les plus précoces 😌

En plus du genpool habituel, Il faut que je remercie mon ami Rucher de Paloya pour m’avoir confié une reine de Ivan Bjorholm Nielsen🇩🇰 et une reine de Keld Brandstrup🇩🇰 pour en assurer la multiplication.

En plus de l’évolution de mon cheptel, j’ai pu distribuer gratuitement de nombreuses reines vierges aux copains et voisins pour propager cette génétique de qualité👌.

Malgré la solitude inéhérante à notre métier, c’est aussi ça l’apiculture. De l’amitié et du partage 🙂.

Merci 🙏

Mathieu

Publié le Laisser un commentaire

Evaluation des jeunes reines

Cadre de couvain d'abeilles type avec une belle couronne de réserves

L’évaluation des jeunes reines est un émerveillement chaque saison renouvelé. Les guépiers en mangent assurément. Quelques unes manquent à l’appel, mais celles qui sont présentes assurent une ponte absolument magnifique 😻.

Les naissances de reines et introductions s’enchaînent à un rythme fou. Je poursuis l’élevage tant que les mâles sont en bon nombre pour assurer d’excellentes fécondations. Même si la ronce a précocement démarré ici et qu’il a bien plu une nouvelle fois encore. Bientôt il va falloir bouger les ruches de production plus haut pour aller chercher de belles fleurs des champs.

Avant il faut que je me presse aussi pour finir de récolter, peupler les derniers essaims et nucleis, rafraîchir les éleveuses, greffer, contrôler les acceptations, introduire les reines nées cette nuit, transférer les colonies, continuer les évaluations de lignées et extraire à la miellerie.

Je retourne bosser.

Belle journée à tous 🙏.

Publié le Laisser un commentaire

Un printemps froid et sec

Décidément ce printemps, ici ce n’est pas la fête du miel. Les populations des ruches sont magnifiques mais le sol de notre belle Provence est très sec. Les deux passages de pluie n’y changent pas grand chose. Que ce soit en garrigue ou en plaine, c’est ainsi il faut faire avec 😅Ces conditions rudes pour les colonies sont à bien y réfléchir idéales pour prendre le temps de les évaluer, de les comparer 🧐. Au final il y a bien de la génétique qui sort son épingle du jeu qui fera sa petite hausse de moyenne de production en attendant les lavandes sans sourciller, absolument stable et douce ☺️Avec le temps, je crois bien que c’est le travail de sélection et d’élevage qui me passionne le plus. En la matière le champ des possibles est considérable. C’est un travail exigeant, méticuleux, mais particulièrement intéressant.C’est dans cette voie que je pense orienter en très grande partie ma petite exploitation 🎯Pendant que je pense à tous ça et organise les projets a long terme, les filles travaillent sur les cornouillers et nos acacias locaux quand le vent se calme 🌬️. Les aubépines sont arrivées au bout de leur floraison et la plupart des fleurs des prés font désormais leurs graines.L’élevage de reines bat sont plein et je laisse de côté les éleveuses orphelines pour des éleveuses plateau cloake 2×6 cadres. Continue à préparer les essaims et d’introduire en reines vierges 👑 uniquement…Il faut cette semaine que je plante les arbres 🌳 à miel (tetradium daniellii) que m’a offert mon ami Nico Paul Bistoufly🙂. Si vous avez un arbre à planter, n’hésitez pas à faire le choix de cette essence pour aider nos avettes en saison estivale, là où elles en ont le plus besoin 😌J’espère que l’acacia donne bien chez lui et que les ruches que je lui est confié en profitent à fond 🙏

Publié le Laisser un commentaire

Début de la miellée de lavandes

Un contrôle avant le “démarrage” des lavandes sur un des petits emplacements à été une agréable surprise. Les abeilles ont stocké du miel dans la plupart des hausses et il à fallu en doubler quelques unes. Les pluies ont été bienvenues et permettrons je pense une jolie récolte.

Quand à l’autre emplacement, il est magnifique mais le sol est sec comme jamais et les abeilles font ce qu’elles peuvent. Ça ne sera pas miraculeux, les épis ont déjà passé un tiers de la floraison…

Ici à Mérindol comme à Mallemort la sécheresse est encore plus importante que la saison précédente et je dois nourrir régulièrement les colonies.

A l’avenir il faudra bien trouver des emplacements en montagne et/ou dans des vallées plus propices.

Publié le Laisser un commentaire

Transhumance sur les Lavandes

Cette nuit avec c’était petite transhumance sur la lavande.

Vous me dirais “mais tu à vu les épis ? c’est trop tôt !” Oui effectivement je pense que la floraison interviendra d’ici trois semaines environ. En attendant les filles profitent des innombrables vesces présentes dans le secteur et je suis prêt à parier que nous serons agréablement surpris lors de notre visite de contrôle dans une quinzaine de jours.

J’envisage même rapatrier les ruches qui sont en Isère pour tenter de miser plus gros sur ce spot fin de semaine prochaine. A voir.