Publié le Laisser un commentaire

Garrigue me voilà

Paysage de garrigue dans le Luberon

Ce matin, transhumance un peu plus au sud d’un petit rucher sur garrigue chez des gens adorables ☺️

Ces quelques caisses qui étaient à l’ombre dans un bois et entourées de prés grillés par le gel vont désormais pouvoir profiter des romarins, argelas et compagnie dès que la douceur sera de retour 😃

En plaine les filles font le plein de pollen de noisetiers et de fausses roquettes quand les températures le permettent. Les premiers amandiers fleurissent tout juste 🌸

Merci également à mon Fréro Nico Paul Bistoufly pour cette belle journée de fonte de cire il y a peu. Un bon moment partagé, ça fait toujours du bien 🙂

Ici, ce n’est pas le bord de mer, tout va plus doucement pour le moment et c’est cool ainsi. Pas besoin de poudre de perlimpinpin tout va bien 🤗

À bientôt 🙏

Mathieu

Publié le Laisser un commentaire

Sortie d’hiver ?

Les températures se radoucissent en journée et les filles en profitent pour rentrer du pollen à gogo 🤩

Pour le nectar ce sera pour une autre fois. Ici les amandiers les plus précoces démarrent à peine, les pissenlits ont fleuri déjà deux fois par endroits cet hiver sans qu’elles puissent réellement en faire quoi que ce soit. L’arrivée d’une véritable source de nectar qu’est le romarin n’est pas encore d’actualité pour le moment même si il est bien possible que ce soit bientôt le cas 🤞

Certains ruchers profitent eux de belles quantités de fausse roquette et certains seront même servis par de grosses surfaces de moutardes semées par nos copains agriculteurs 🧑‍🌾🚜👍 dont mon ami Didier Ferreint😃

Les ruches de productions pèsent encore un poids très important 💪 . Pour ce qui est des essaims, ceux qui ont besoin d’un coup de main ont bien entamé leur pain de candi.

Certaines des dernières souches acquises sont surprenantes. Elles ne redémarrent la ponte que depuis très peu de temps alors que la plupart sont à fond depuis un bon moment déjà…

Je démarrerai le gros des visites à compter de la semaine prochaine parce-que la météo va me permettre de gagner du temps. Mais temps que février n’est pas passé, par ici, il ne faut pas trop se presser 😁 et de là à ce que la saison démarre réellement, j’ai le temps de cirer encore une montagne de cadres 😅

Je viens de recevoir mon nouveau véhicule préparé chez Balleydier4x4. De quoi largement améliorer les conditions de travail et ménager un peu le bonhomme 🙂

Bons préparatifs à tous 🙏

Mathieu

Publié le Laisser un commentaire

Prendre le temps

Miels 2022

Depuis quelques semaines on le prend cool ici et ça fait un bien fou 😃

Tous les essaims ont été réservés et je vous en remercie chaleureusement ☺️. La liste d’attente est également largement entamée et comme d’habitude je préviendrai sans faute si il y avait un désistement ou du rab 😌

À compter d’aujourd’hui il faut tout de même que je me remettre un peu en selle pour commencer à préparer la prochaine saison. Il y a du matériel à restaurer, à nettoyer. La cire à porter chez le cirier. Quoi qu’il faudrait déjà que je termine de la fondre 😅 etc…

En attendant de faire tout ça et de poursuivre la distribution des pots de miel. Je dois vous indiquer qu’il reste encore quelques seaux de miel de 20kg à céder 😁

Miel de Fleurs

Miel de Fleurs d’été

Miel de Lavandes

(De gauche à droite sur la photo)

La semaine prochaine, ça doit pouvoir commencer à le faire pour le traitement hivernal du varroa 🦠. Il ne faut pas louper le coche pour le bien être de nos petites protégées 🐝

Merci encore à tous pour l’intérêt que vous portez à mon travail. Merci aux copains pour les coups de main 💪, pour nos nombreux échanges, pour votre soutien 😗👍

Allez, prenez soin de vous et à l’an que vèn 🙏

Mathieu

Publié le Laisser un commentaire

Enfin !

Reine Buckfast 2020 sur son couvain

Avec ce vent incessant et cette fraîcheur je commençait à m’impatienter un peu 😅

Le début des visites de printemps peu commencer aujourd’hui et ce que je vois fait bien plaisir ☺️. Bien entendu les opportunités de travail offertes par la météo sont rares pour le moment, ducoup je me concentre d’abord sur les ruches à mâles 💪

Les colonies que j’ai pu visiter chez mes amis Didier Ferreint et Sabine Martinelli Ferreint alias Asperges Vertes de Mallemort pètent le feu malgré le temps glacial que nous avons eu (encore -5°C la nuit en plaine il y à une semaine) Les réserves sont encore magnifiques même pour les mémères de 2020 et 2019 🙂

Pour ceux qui se demanderai encore ce que je fabrique avec de vieilles reines. Je rappelle simplement que les meilleures des meilleures finissent leur carrière comme RAM tout simplement. Un bon moyen d’avoir du recul sur ce que l’on propose en fécondation 😗

Ce début de saison si inhabituellement frais ici à assez ralenti la nature si bien que les amandiers terminent pour la plupart à peine leur floraison.

Les abricotiers on bien soufferts du gel. Pour le reste les floraisons sont bien belles, cependant les abeilles n’ont pas vraiment l’opportunité d’en profiter.

Les livraisons d’essaims ont débuté pour les ruchers écoles du fait de leur besoins précoces. Pour les autres essaims il est sage de patienter jusqu’à la première quinzaine d’avril à mon avis 🤗

Bonnes visites à tous 🙏

Mathieu

Publié le Laisser un commentaire

Ça chauffe

Fleur d'amandier

La hausse des températures éveille la nature 🐝🦋 et ça butine à fond en plaine comme en garrigue.

Les romarins on bien reverdi avec les petites pluies de ce début de semaine, il était temps 😅

Dans les secteurs où quelques buis sont en fleurs, les abeilles délaissent les autres ressources pour se consacrer à cet arbuste. L’odeur qu’il dégage est très agréable et persiste bien au nez 👃. On pourrait un peu à la comparer à celle du lierre en plus douce ☺️

Pour le moment il n’est pas utile que j’ouvre les colonies. Ici les cadres en mâles sont positionnés dans les colonies avant l’hiver. Je passe seulement de temps en temps vérifier l’activité et le poids des colonies 🏋️

La saison débutera ici pour de bon dans 2 à 3 semaines. Pour le moment tout roule, il est encore temps de souffler 😉

A bientôt 🙏

Mathieu

Publié le Laisser un commentaire

Premières ouvertures de ruches de la saison

En Provence, comme souvent, c’est le printemps avant l’heure et les premières ouvertures font vraiment plaisir à voir 🤩. C’est même la folie, le romarin mielle bien et les caisses sont blindées. Ducoup les hausses sont de sortie 😃

La météo n’est pas vraiment au rendez-vous pour travailler. Ducoup les autres ruches attendrons que je sois disponible.La floraison des amandiers et pruneliers touchent à leur fin. Maintenant ce sont les aubépines, pommiers, cerisiers qui vont démarrer ☺️

Dans quelques temps, dès que ce sera possible, je démarrerai l’élevage de reines, les mâles sont en bon nombre mais pas encore suffisamment pour que l’on puisse considérer l’environnement saturé.

Il va y avoir du sport 😅

Publié le Laisser un commentaire

Belles premières floraisons

Ici depuis deux semaines les amandiers ont commencé à fleurir sans que les filles puissent réellement en profiter avec cette météo tantôt glaciale tantôt très douce ☀️

La beaux jours actuels et à venir cette semaine ne signifient pas nécessairement qu’ils vont s’installer durablement. Alors chez nous qui sommes dans le sud sans être au bord de mer. Restons encore patients et raisonnables 😉

Mais pourquoi ai-je sorti des cadres aujourd’hui me direz-vous? Je dois vous avouer que je commençais à m’impatienter un tantinet 😅. Cette douceur à fait sortir les pissenlits, fausses roquettes et autres fleurs des champs en bon nombres. Alors les abeilles s’activent à fond et c’est un réel plaisir d’être parmi elles 😍

Même si ce n’est pas encore le moment. Je dois livrer rapidement les premiers essaims le weekend prochain ducoup un petit coup d’œil s’imposait 🙂

Le couvain est bien compact et les réserves superbes, tout va pour le mieux ☺️

A bientôt 🙏

Publié le Laisser un commentaire

Covid-19

Covid-19 😷 ou pas, le cheptel ne peut pas attendre, il a besoin de nous. Heureusement, la solitude inhérente à notre métier le permet dans ce contexte de sage prudence 😪

Aujourd’hui comme hier, dans les jours qui viennent, sans relâche, quelques soient les contraintes ou les conditions, les éleveurs 👩‍🌾 que nous sommes font face. Rien n’y fait, inarrêtables, fatigués, tout cassés, la passion est là, plus forte, elle nous pousse là où nous même ne pensions pas pouvoir aller, c’est elle le moteur de nos folles journées.

Veiller à ce que nos petites protégées ne manquent de rien, veiller à leur survie, à la survie de l’exploitation. Inlassablement il faut continuer à accompagner le développement des colonies, à préparer cette saison qui démarre, préparer la saison prochaine et assurer le renouvellement des reines 👑

Ici, les ruches se portent toujours très bien et il m’a fallu poser un maximum de hausses, distribuer des cadres, transvaser des essaims, il faut d’ailleurs que j’y retourne rapidement tellement la saison est avancée que je suis pris de court sur le matériel disponible 😌

Les vesces du mélange couvre sol concocté et semé par mon ami Didier commencent doucement à fleurir. La douceur qui devrait suivre va accélérer les choses et permettre aux abeilles d’en profiter avant que le berger ne débarque avec son troupeau 🐑 😅

Les prunelliers, pissenlits et diplotaxis sont toujours de la partie et assurent l’alimentation en attendant les merisiers, pommiers, aubépines et cornouillers que ne seraient plus trop tarder maintenant 🤞

Un soupçon de réalité paysanne.
Humblement pour un instant de quoi s’évader.

Prenez soins de vous 🙏

Publié le Laisser un commentaire

Développement maximal

Jolie colonie Buckfast

Nous voici dans dans la période où le développement des colonies est maximal.
Les reines atteignent un rythme de ponte effréné. Les premiers mâles naissent signe qu’il faut que je m’organise pour démarrer les premières éleveuses. Il fait être proactif pour faire de la place, en distribuant des hausses et des cadres dans les corps.

Les cadres distribués la semaine dernière sont entièrement bâtis et pondus et débordent de miel. J’en profite toujours dans le cadre du plan de sélection pour identifier les ruches qui voudraient légitimement essaimer vu le manque de place. Ces colonies là seront très rapidement éclatées en essaims et les reines remplacées par des lignées qui sortent clairement du lot.